jeudi 15 juin 2017

:::Junk Garden fascine en fontaine de poubelles:::

Artiste majeur de la scène française, Michel Blazy occupe une place à part dans l'art contemporain.
A Cahors, dans le cadre d'un partenariat avec le musée des Abattoirs de Toulouse, FRAC Midi-Pyrénées, l'oeuvre Junk Garden occupe la chapelle désacralisée de l'Espace Lamourous. Une installation fascinante et inquiétante.



La plupart du temps éphémères, les oeuvres  de Michel Blazy sont réalisées avec des matériaux organiques qui mutent au cours de leur exposition. Il repeint volontiers les murs à la purée de carotte ou à la sauce tomate, réalise des sculptures en pâtes de soja et des tableaux en crème dessert, empile des demi oranges pour former des tours qui pourrissent et s’effondrent lentement, fait pousser des semis dans les ordinateurs, chaussures et vêtements, et se réjouit de toutes ces transformations visuelles et olfactives, symboles du vivant et de sa précarité.



Michel Blazy - Junk Garden-Tas d'ordure-2012-Musée des abattoirs de Toulouse Adagp, Paris 2017








Dans ses créations les plus récentes, comme Junk Garden, il utilise de grandes poubelles pour composer des fontaines de mousse parfois monumentales, dont les formes blanches et souples jaillissent et se déversent lentement. La sculpture se crée d’elle-même, en direct, provoquant un émerveillement teinté d’inquiétude. Fascinante et menaçante, l'œuvre est chaque jour différente, le processus subissant des métamorphoses en fonction de la température ambiante et de la moindre interaction


 Michel Blazy - Junk Garden-Tas d'ordure-2012-Musée des abattoirs de Toulouse Adagp, Paris 2017

Installée dans la chapelle (désacralisée) de l'espace Lamourous pendant le festival Cahors Juin jardins, Junk Garden - Tas d'ordures, fascine et subjugue le regardeur qui oublie qu'elle ne fait que révéler notre culte de la société de consommation, de la production massive de déchets et du gâchis planétaire conséquant.


Partenariat FRAC Midi-Pyrénées-Musée des Abattoirs de Toulouse